TEDX VaugirardRoad, 13 juin 2016

Grâce à Stéphane Roger, j’ai eu la chance de participer à une conférence TEDx. En l’occurrence, quinze minutes, au théâtre Bobino, devant plusieurs centaines de personnes, pour expliquer comment l’éthique ne s’applique pas seulement aux activités spatiales, mais aussi aux décisions personnelles les plus décisives !
La Grande Librairie, 12 mars 2015 avec Michel Onfray et Alexandre Jollien Participer à l’émission La Grande Librairie, y rencontrer Michel Onfray et Alexandre Jollien : une belle manière de fêter la sortie de mon livre Sous le voile du cosmos.
Un collègue du CNES m’interroge sur ma rencontre avec un extraterrestre ! Rassurez-vous : il s’agissait d’un documentaire-fiction, The Visit, réalisé par le Danois Michael Madsen et présenté au festival de Sundance en janvier 2015.
Je réponds aux questions d’Olivier Parent, de FuturHebdo, sur ma vision de la place des sciences, en particulier celles de l’espace, dans nos sociétés modernes, sur le sens de la vulgarisation, sur les enjeux de la prospective. Comment interroger le présent par le futur…
Mon ami Michel Bouvet, qui dirige Yncrea, une alliance d’écoles d’ingénieurs, m’interroge la nécessité d’une interrogation éthique dans ce domaine professionnel.
Dans le cadre de « La folle histoire de l’Exoconférence », la journaliste Florence Porcel m’interroge sur la vie extraterrestre. Un sujet de choix au CNES où mes collègues recherchent des traces de vie dans l’univers… et répondent à ceux qui leur expliquent avoir vu des OVNI.
Organisé par Sylvie Dallet le 9 décembre 2015 au CNES, le séminaire « Vagabond des étoiles » a permis à des scientifiques, des sociologues, des artistes de se rencontrer. J’ai choisi de lire le texte rédigé pour l’occasion, à propos de l’expérience de l’homme qui fait l’expérience de l’espace.
Dans le cadre de la Global Conference de 2014, qui se tenait à l’abbaye de Fontevrault, je réponds à des questions sur la place de l’espace dans notre société, sur la gestion des débris autour de la Terre, sur l’évaluation des risques, sur la théologie face au développement des sciences de l’univers.
En novembre 2015, afin de contribuer à la réflexion sur le changement climatique global (la COP 21 allait se tenir à Paris), j’ai publié un ouvrage intitulé Une Perle bleue. Je le présente, en rappelant qu’il n’est pas raisonnable d’espérer fuir notre planète et qu’il convient plutôt de la considérer comme un précieux patrimoine commun à notre humanité.
Le centre de théologie d’Emory University, à Atlanta, m’a invité en 2011 à prononcer une conférence (en anglais) sur le thème Évolution et Catholicisme. Une sorte de résumé de mes réflexions sur ce vaste sujet.